Eaubonne (environ 24 000 habitants), située au cœur de la Vallée de Montmorency gagne à être connue en raison de ses nombreuses richesses patrimoniales : on la nommait autrefois « la ville aux quinze châteaux » (dont certains ont été construits par le célèbre architecte Nicolas Ledoux).

Son nom la prédestine à être une « ville d’eau » : elle est une des rares communes de la région à être traversée par un ruisseau dont une grande partie est à ciel ouvert, même s’il n’est presque pas visible de la rue, car il passe dans dans propriétés privées. De nombreux bassins l’agrémentent, avec des canards et de nombreux palmipèdes.

Son architecture urbaine est en grande partie placée sous le signe de la brique, cas assez singulier en Vallée de Montmorency, alors que de nombreuses briqueteries ont marqué la région.

Elle est une des rares communes à posséder trois églises, d’époques et de styles différents.

______________________________________________________________________________________________________________________

Conférence – concert

le lundi 24 avril 2017 à 20 h 30
à la salle de l’Orangerie, avenue de Budenheim à Eaubonne

sur le thème :


« Compositeurs et paroliers Eaubonnais du XVIIIe au XXe siècle »

   

Eaubonne a accueilli au cours des âges une dizaine de personnalités ayant un rapport avec la musique : compositeurs, musiciens, librettistes, chanteurs, critiques musicaux. Le Cercle Historique d’Eaubonne propose d’évoquer quatre d’entre eux ayant écrit les paroles ou la musique d’airs ayant connu une certaine célébrité :
- Ange-Étienne-Xavier Poisson de La Chabeaussière (1752-1820), homme de lettres, librettiste et musicien à ses heures, a adapté en 1785 pour la guitare la Romance du chevrier du fabuliste Florian, qui est devenue la célèbre chanson Plaisir d’amour, de Martini, encore interprétée de nos jours.
- Gabriel-Joseph Le Normand de Mézières (1745-1808), fils aîné du dernier seigneur d’Eaubonne, a notamment composé en 1792 La romance du Troubadour parisien, en l’honneur du roi Louis XVI « prisonnier dans Paris », qui est devenue un véritable hymne royaliste et dont l’audience a largement dépassé la période révolutionnaire.
- Louis Gabillaud (1846-1899) est un compositeur populaire qui a abondamment illustré le genre musical connu sous le nom de scie ou de rengaine. Il a été notamment un des chantres du boulangisme (mouvement politique créé autour du général Boulanger dans les années 1890).
- Édouard Jouve (1870-1950) a composé près de 600 chansons populaires, interprétées par les plus grands chanteurs de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle. Il est notamment connu pour sa valse « Le Pas des patineurs », publiée en 1897. La maison qu’il a habitée à Eaubonne porte encore le nom d’une de ses chansons favorites : « Au r’voir et merci » (créée en 1906).

Présentation de la vie et de l’œuvre de ces personnages par Hervé Collet, conférencier, président de Valmorency, illustrée par des chansons interprétées à la guitare par Thierry Leclerc, comédien-chanteur de Saint-Leu-la-Forêt, créateur des spectacles « Le cri du poilu » et « Paris chanson, Paris poète ».

Entrée libre, sur réservation. Inscrivez-vous, soit par e-mail : contact@eaubonne-historique.fr, soit par tél. au 06 81 30 14 53, soit par courrier : Cercle Historique d’Eaubonne – 14, rue de Locarno 95600 Eaubonne.

______________________________________________________________________________________________________________________

Un nouveau livre sur Eaubonne est disponible depuis le 10 septembre 2016. Son auteur, Paul Morse, le dédicacera lors du Forum des Associations qui se tiendra le samedi 10 septembre au Gymnase du Luat (stand Valmorency/Cercle Historique d'Eaubonne), ou après la conférence qu'il fera dans le cadre des Journées du Patrimoine le samedi 17 septembre de 17 à 18h00 dans le Petit-Château même.



Format A4 cartonné, 160 pages et 200 illustrations. Prix de vente: 24 Euros (frais d'envoi en sus).
La mise en page et la typographie sont identiques au livre "Les belles heures du Château de la Chesnaie à Eaubonne", les deux sont conçus pour se côtoyer sur une étagère. Les deux sont édités par le Cercle Historique et Archéologique d'Eaubonne et de la Vallée de Montmorency.

Pour être informés de l'ensemble de nos activités en vallée de Montmorency,
vous pouvez télécharger la Lettre de Valmorency (au format pdf)