Eaubonne (environ 24 000 habitants), située au cœur de la Vallée de Montmorency gagne à être connue en raison de ses nombreuses richesses patrimoniales : on la nommait autrefois « la ville aux quinze châteaux » (dont certains ont été construits par le célèbre architecte Nicolas Ledoux).

Son nom la prédestine à être une « ville d’eau » : elle est une des rares communes de la région à être traversée par un ruisseau dont une grande partie est à ciel ouvert, même s’il n’est presque pas visible de la rue, car il passe dans dans propriétés privées. De nombreux bassins l’agrémentent, avec des canards et de nombreux palmipèdes.

Son architecture urbaine est en grande partie placée sous le signe de la brique, cas assez singulier en Vallée de Montmorency, alors que de nombreuses briqueteries ont marqué la région.

Elle est une des rares communes à posséder trois églises, d’époques et de styles différents.

______________________________________________________________________________________________________________________

La ville d'Eaubonne fête l'arrivée du chemin de fer en Vallée de Montmorency

L'année 2016 offre une double occasion de fêter l'arrivée du chemin de fer dans la Vallée, puisque la ligne Paris-Pontoise a été ouverte en 1846 et la liaison Ermont-Valmondois, en 1876. Le passage de la première ligne reliant Paris à la Belgique par la Vallée tient presque du hasard, puisque ce tracé constitue un long détour pour rejoindre la ligne droite à partir de Creil. De plus, la Vallée est peu peuplée. Il n'y a que des agriculteurs et pas beaucoup de clients potentiels désireux de gagner Paris de manière quotidienne. Mais à cette époque, les machines sont incapables de grimper des pentes importantes et les constructeurs se résignent à passer par notre territoire, qui présente pour eux le seul avantage d'être plus plat qu'ailleurs !

Ce "petit détail", purement technologique, va sceller le destin de la Vallée. La gare d'Ermont-Eaubonne devient peu à peu un nœud ferroviaire incontournable au cours de la deuxième moitié du XIXème siècle. Et que dire d'aujourd'hui !

La Ville d'Eaubonne entend fêter ces événements fondateurs en exposant du samedi 3 au samedi 17 décembre 2016, dans le hall de l'Hôtel de ville, 20 panneaux, dont 16 d'entre eux ont déjà été présentés en gare d'Ermont-Eaubonne en septembre dernier. Quatre autres décrivent l'incidence de l'arrivée du chemin de fer sur l'urbanisation du sud de la ville d'Eaubonne. Cette exposition a été préparée par Hervé Collet, maire-adjoint en charge du patrimoine historique d'Eaubonne et président de Valmorency, qui donnera une conférence sur ce thème le mardi 6 décembre 2016 à 20 h 30 à la salle des fêtes d'Eaubonne (Entrée libre).

______________________________________________________________________________________________________________________

Un nouveau livre sur Eaubonne est disponible depuis le 10 septembre 2016. Son auteur, Paul Morse, le dédicacera lors du Forum des Associations qui se tiendra le samedi 10 septembre au Gymnase du Luat (stand Valmorency/Cercle Historique d'Eaubonne), ou après la conférence qu'il fera dans le cadre des Journées du Patrimoine le samedi 17 septembre de 17 à 18h00 dans le Petit-Château même.



Format A4 cartonné, 160 pages et 200 illustrations. Prix de vente: 24 Euros (frais d'envoi en sus).
La mise en page et la typographie sont identiques au livre "Les belles heures du Château de la Chesnaie à Eaubonne", les deux sont conçus pour se côtoyer sur une étagère. Les deux sont édités par le Cercle Historique et Archéologique d'Eaubonne et de la Vallée de Montmorency.

Pour être informés de l'ensemble de nos activités en vallée de Montmorency,
vous pouvez télécharger la Lettre de Valmorency (au format pdf)